10 février 2019
||||| 0 |||||
138

JE NE VEUX PAS TRAVAILLER (LE SHABBAT)

En Israël, chaque employé a le droit à un jour de congé hebdomadaire. Depuis le mois de janvier 2019, une modification de la loi en Israël permet aux employés de ne pas travailler le jour considéré comme « jour de repos » dans leur religion : le samedi pour les Juifs, le vendredi pour les musulmans et le dimanche pour les catholiques. Jusqu’à présent, l’employé ne pouvait refuser de travailler ce jour-là uniquement s’il montrait des signes ostentatoires prouvant qu’il pratiquait la religion, mais dorénavant, il lui est possible de réclamer ce jour de congé quel que soit son degré de pratique. La modification de la loi stipule ainsi : «Un employeur ne pourra refuser d’embaucher un employé sous la seule raison qu’il a fait savoir qu’il refuse de travailler le jour de congé qui lui est fixé selon la loi, tout comme il ne pourra l’obliger à s’engager à travailler ce même jour pour être embauché. De son côté, le salarié a l’obligation de préciser à l’employeur lors de l’entretien d’embauche qu’il refuse de travailler ce jour-là ». De plus, l’employé qui refuse de travailler le Shabbat ne pourra pas demander par la suite de modifier ce jour, ce même à titre exceptionnel. Si l’employeur ne respecte pas cette loi, l’employé peut porter plainte au tribunal du travail. Cette modification de la loi est une bonne nouvelle, mais malheureusement, elle ne concerne pas la majorité des travailleurs habitant à Eilat. En effet, cette loi comprend quelques exceptions, parmi lesquelles les employés des hôtels, le personnel de sécurité (à l’instar des surveillants des Canyon) ou encore le personnel de l’air. Ce qui signifie qu’une personne désirant travailler dans un hôtel mais voulant observer le Shabbat ne pourra donc malheureusement pas s’appuyer sur cette loi pour exiger ce jour de congé lors d’un entretien d’embauche. Mais sachant que les hôtels souffrent d’une pénurie de personnel, il est toujours possible d’essayer, certains directeurs des ressources humaines ayant parfois accepté cette condition, quand le besoin de personnel était important.

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: