7 novembre 2019
||||| 1 |||||
187

FACTURE D’ELECTRICITÉ : QUELLES SONT LES VILLES D’ISRAËL LES PLUS DÉPENSIÈRES ?

Tel-Aviv déteint le record en dépense énergétique en matière d’éclairage extérieur (738kwh/habitant). A contrario, Mitspé Ramon est la plus économe (évitez d’ailleurs d’emprunter cet itinéraire de nuit pour vous rendre à Eilat !). la raison est que la municipalité a délibérément choisi de réduire l’éclairage extérieur et d’utiliser des lumières économiques afin de pouvoir mieux contempler les étoiles. Pour la première fois, le ministère de l’énergie publie l’indice de la dépense énergétique des villes israéliennes. Selon ce rapport, la moyenne nationale des dépenses énergétiques des villes par habitant s’élève à 210 kwh. Cette moyenne comprend l’éclairage de rue, des Matnassim et autres institutions publiques, des jardins publics, des terrains de sport etc… La dépense énergétique par km² est de 260kwh. Eilat est l’une des villes dont la dépense énergétique par habitant est la plus élevée (441kwh/habitant), ainsi que Kfar Shemaryahu (village israélien situé dans le sud de la plaine du Sharon, au nord de la ville d’Herzliya) (1189kwh). En matière d’éclairage extérieur, Tel-Aviv détient le record, suivie de Kiryat Ekron (ville située au sud de la ville de Rehovot). Pour leur défense, les villes « dépensières » justifie leur consommation par le nombre important de gymnases et terrains de sport, ou encore la nécessité des habitants de mettre l’air conditionné durant plusiuers mois d el’année comme à Eilat, la ville la plus au sud d’Israël. Cette dernière explique aussi qu’elle est la capitale du tourisme et qu’elle se doit d’être attractive de nuit comme de jour.

Notez que ce classement se base sur les données qu’ont enregistrées 120 villes et conseils municipaux. 94 villes n’ont pas fourni leurs chiffres au ministère de l’énergie (Savion, Hod Hasharon, Raanana, Césarée). Parmi lesquelles, de nombreuses villes et villages arabes. Ces villes ont dû payer une amende de 1000 shekels, laquelle est renouvelée lors de chaque période durant laquelle les chiffres ne sont pas donnés au ministère. « Le rapport énergétique permet à chaque ville d’Israël de vérifier sa consommation en énergie et de la comparer aux autres, déclare Youval Steiniz, ministre des Infrastructures nationales, de l’énergie et des ressources en eau et chargé de la Commission de l’énergie atomique. La première étape dans l’économie d’énergie est la prise de conscience ».

Durant ces dernières années, de nombreuses villes ont mis en place des programmes visant à économiser l’énergie, notamment en remplaçant l’éclairage extérieur par des Leds et les anciens mazganim par de plus économiques. Eilat fut l’une des premières villes d’Israël à mener le projet de « Smart city » (ville intelligente), dont l’objectif est d’économiser 55% de sa consommation énergétique et de préserver l’environnement. Elle s’équipe aussi de panneaux solaires voltaïques (notamment sur le toit des établissements scolaires), si bien qu’à ce jour, 75% de la consommation énergétique de la ville se fait grâce aux énergies renouvelables (Source : Ynet). Traduction Eilat-connection. Photo : Matthew Henry on Unsplash).

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: