7 juillet 2020
||||| 1 |||||
592

LE PRÉSIDENT D’ISRAEL : « VENEZ A EILAT ! »

Lundi (6/07), Réouven Rivlin s’est rendu en visite officielle à Eilat. Ce dernier est venu sur le terrain se rendre compte de la situation économique de la ville, dans le contexte actuel de crise de coronavirus, et il en a profité pour encourager les Israéliens à venir passer leurs vacances à Eilat : « Cet été, le ciel est fermé, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut rester à la maison. Venez passer des vacances à Eilat conformément aux limitations et en respectant les mesures sanitaires. Faites attention à vous et préservez notre tourisme. Descendez à Eilat ! ». a-t-il déclaré. Rivlin a rappelé qu’Eilat était la capitale du tourisme et le symbole des vacances en Israël, mais qu’il fallait en premier plan veiller à la santé. « Vous avez réussi à maintenir un faible taux relatif de contaminés, et votre engagement doit avoir en tête les résidents en premier lieu ». Rivlin a rencontré le maire de la ville Meïr Itshak Halevy et il s’est entretenu avec différents responsables du tourisme, de la santé et de la sécurité. Il a également visité les plages et l’Observatoire sous-marin d’Eilat qui vient tout juste de rouvrir, après trois mois de fermeture. Le maire n’a pas manqué de rappeler au président toutes les épreuves qui ont secoué la ville balnéaire, depuis la fermeture de Sdé Dov, la tempête qui a dévasté les plages d’Eilat et actuellement la crise économique conséquente au coronavirus. « La ville d’Eilat ne pourra supporter une autre fermeture », a déclaré le maire. Nous sommes obligés de s’occuper d’Eilat de façon différente, car elle repose uniquement sur le tourisme ». Puis le maire a détaillé au président le programme « Ville verte » élaboré pour permettre aux touristes de passer des vacances en toute sécurité dans la ville (surveillance accrue et sensibilisation aux mesures sanitaires, application pour éviter les rassemblements dans la ville, contrôles à l’entrée de la ville, etc…). Le président de l’union hôtelière a fait part de son inquiétude quant à la difficulté de limiter le nombre de personnes dans les cafés et salles de restaurants à 20. « L’Etat doit aider la ville d’Eilat, mais pas que : chaque citoyen israélien doit être solidaire et impliqué avec les résidents d’Eilat qui ont une famille à nourrir. C’est la clé de la sortie de crise », a conclu le président (Crédit photo Styles Marc Neymak).

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: