5 août 2020
||||| 1 |||||
354

CONSÉQUENCE DU CORONA SUR LE TAUX D’OCCUPATION DES HÔTELS EN ISRAËL

Nous le savions, mais en voilà la confirmation officielle : La ville d’Eilat a enregistré le plus gros taux d’occupation de ses hôtels de tout le pays. C’est ce que nous révèle le rapport que vient de publier le Bureau central des statistiques concernant le mois de juin dernier. Le taux était de 50%. Il faut savoir que la fermeture des hôtels lors de la période de confinement due à l’épidémie de coronavirus et la fermeture de l’activité aérienne avec l’étranger ont fortement impacté les villes dans lesquelles la fréquentation des hôtels est basée sur un tourisme entrant. Néanmoins, le retour de fréquentation (des touristes israéliens) dans les villes balnéaires a été plus rapide. Derrière la ville d’Eilat (et dans un ordre décroissant), on trouve Tel-Aviv avec un taux d’occupation de 9,4% (toujours pour le mois de juin), Haïfa (9,3%), Tibériade (12,8%), Jérusalem (3,5%), et la mer morte (25,7%). La moyenne nationale du taux d’occupation des hôtels en Israël pour la période de juin 2020 est de seulement 21,4%.  A titre de comparaison, en juin 2019, le taux d’occupation des hôtels par ville était le suivant : Eilat (77,6%), Tel-Aviv (86,3%), Haïfa (69,9%), Tibériade (67,6%), Jérusalem (72,6%), et la Mer morte (68,1%).  Par ailleurs, toujours selon le Bureau central des statistiques, le nombre de nuitées dans les hôtels en juin dernier était de 695 400, sachant que pratiquement toutes les réservations étaient faites par des Israéliens. En juin 2019, ce chiffre s’élevait à 2,3 millions de nuitées, et près de 44% de ces réservations étaient faites par des touristes étrangers. Notez que durant les mois d ejanvier et février 2020 (avant le déploiement de la crise du Covid 19), le taux d’occupation moyen des hôtels israéliens était de 58,9%, soit un nombre semblable à l’année 2019, même période. C’est en mars 2020 que le taux a chuté considérablement, passant de 72% en 2019 à 22% seulement en 2020. En avril et mai dernier, l’activité des hôtels était quasiment nulle pour les raisons que nous connaissons (pas de vols et confinement). Durant cette période, plusieurs hôtels israéliens ont été « réquisitionnés » par la Défense passive afin d’accueillir les patients atteints du coronavirus et ne pouvant effectuer leur quarantaine à leur domicile. Notez que les statistiques publiées comprennent également ces hôtels, utilisés à des fins non touristiques (source : Maariv, traduction EFC, photo d’illustration archives EILAT-CONNECTION).

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: