27 juillet 2021
||||| 0 |||||
204

SUSPENSION DES TRAVAUX DU PIPELINE EILAT-ASHKELON

Israël a décidé de reporter la mise en œuvre du projet d’accord de transport de pétrole avec les Émirats arabes unis pour des raisons écologiques. Nombreux estiment qu’il menace les coraux du nord de la mer Rouge, au large de la ville balnéaire israélienne d’Eilat. Sur instruction de la ministre de la Protection de l’Environnement Tamar Sandberg, l’accord sur l’acheminement de pétrole depuis le port d’Eilat vers celui d’Ashkelon a été suspendu jusqu’à nouvel ordre. Une lettre a été adressée par le directeur du département maritime du ministère Rony Amir au directeur-général de la société Europe Asia Pipeline Company(EPCA) qui gère le projet, indiquant que le ministère « repousse les conclusions qui lui ont fournies sur la non-dangerosité du projet pour l’environnement » et « qu’il faudra attendre une décision définitive du gouvernement sur cette question ». Le bureau du Premier ministre Naftali Bennett a demandé au tribunal un délai supplémentaire, « afin de répondre à la pétition déposée par les organisations environnementales », a déclaré un porte-parole du gouvernement.

Cette décision pourrait avoir des conséquences diplomatiques fâcheuses, car cela signifierait qu’Israël ne respecte pas ses engagements internationaux. Le transfert de pétrole depuis les pays du Golfe vers l’Europe via le pipeline Eilat-Ashkelon, connu sous le nom de RED-MED, fait en effet partie du volet économique des accords d’Abraham signés l’année dernière entre Israël et les Emirats arabes unis (photo: la commission publique venue étudier le projet, avril 2021).

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: