14 mai 2022
||||| 0 |||||
255

UN AUTRE POSTE FRONTALIER VERS TABA

C’est ce que demande le maire d’Eilat Elie Lancry dans une lettre envoyée à la ministre des Transports Meirav Mihaéli. Cette demande intervient suite aux dizaines de milliers de voyageurs qui, d’Eilat, ont traversé la frontière durant le mois dernier pour se rendre dans le Sinaï. Notez que la ministre est responsable des postes frontaliers. « Durant la fête de Pessah, le jour de Yom Atsmaout et les jours qui ont suivi le Ramadan, des dizaines de milliers d’Israéliens se sont rendus en vacances dans le Sinaï, en laissant leur voiture à Eilat et en traversant à pied le poste frontalier, créant des embouteillages, des heures d’attente à pied sous le soleil pour les voyageurs, et un trop-plein de voitures sur les parkings réservés à cet effet et le long des plages sud, où le stationnement longue durée est interdit, a-t-il expliqué. Afin d’éviter que ce problème ne se reproduise, je demande l’ouverture du passage « Netafim » à la place du passage frontalier de Taba, et en attendant cette ouverture, que le gouvernement prenne en charge les frais inhérents à l’aménagement de terrains en parkings supplémentaires et à la mise en place de navettes menant jusqu’à la frontière.

Le maire a rappelé qu’afin d’éviter l’engorgement, la mairie avait mis en place durant la fête de Pessah un parking gratuit à la disposition des voyageurs situé sur le terrain de l’ancien aéroport d’Eilat, et permettant le stationnement gratuit de 1000 véhicules. De plus, la mairie avait aussi mis en activité des navettes gratuites chargées de conduire les touristes vers le passage frontalier. « Malgré le succès de ces deux opérations, Eilat a dû surmonter la difficulté d’accueillir un tel nombre de véhicules qui ont dérangé l’ordre public, et pris la place des touristes venant séjourner à Eilat, ceci sans compter le coût de ces actions qui s’élève à des millions de shekels sans pour autant rapporter un seul bénéfice à la ville d’Eilat, puisque ces touristes ne font que laisser leur voiture à Eilat pour se rendre dans le Sinaï. Nous ne pourrons permettre une fois de plus cette situation insupportable qu’ont dû endurer les résidents d’Eilat et les touristes en vacances dans la ville », a-t-il conclu.

Cet article ne peut être repris par aucun autre média, ni presse écrite ni presse numérique sans autorisation de la direction. Après autorisation, la source eilat-connection.com devra être mentionnée avec le lien actif.

Partager: